in

Zullo (Fdi), « déplacer l’axe du traitement vers la prévention »

(Adnkronos) – « Il est clair que nous avons un grand besoin dans notre pays : déplacer l’axe du traitement vers la prévention et la question des vaccinations est un domaine de la prévention primaire. Nous devons avoir un grand impact sur la pratique de la vaccination, dans la population infantile et chez les personnes âgées, pour préserver la santé également en termes d’autonomie de la personne « . C’est ce qu’a déclaré Ignazio Zullo, membre de la X Commission permanente des affaires sociales, de la santé, des travaux publics et privés, de la sécurité sociale du Sénat, qui s’est exprimé en marge de l’événement ‘Frames – Zoom sur le zona. Nouvelles perspectives de prévention chez les patients cancéreux », promues par Gsk et en cours à Rome.

La pratique de la vaccination devient donc un moteur pour la santé et procure un bénéfice économique individuel et social plus large, explique Zullo. « Nous sommes confrontés à de nombreux besoins de santé qui émergent jour après jour – observe-t-il – et il y a une population non déclarée qui n’a pas encore émergé. D’autre part, nous avons besoin de ressources qui ne sont pas infinies et qu’il faut savoir rationaliser. Épargner n’est pas épargner en dépensant, mais c’est la rationalisation des dépenses, une allocation correcte et une utilisation correcte des ressources. Une pratique d’utilisation correcte des ressources – conclut-il – réside précisément dans la prévention et le pivot de la prévention est la vaccination « .

Lire aussi:  Sla : AISLA fête ses 40 ans avec deux grands succès