in

Soins de santé, Lega del Filo d’Oro : 5×1000 approche et renforce l’aide aux sourds-aveugles

(Adnkronos) – Il est difficile pour les enfants et les adultes sourds-aveugles et polyhandicapés psychosensoriels de communiquer avec les autres : ils ne voient pas, n’entendent pas et vivent souvent avec d’autres handicaps, tels que des handicaps cognitifs et moteurs, qui peuvent même les isoler de affections. Depuis 1964, la Fondation Lega del Filo d’Oro Onlus est le point de référence national pour les personnes sourdes-aveugles et polyhandicapées psychosensorielles et leurs familles, et c’est grâce à ce « fil d’or » qui serpente dans toute l’Italie à travers les bureaux et les territoires services si l’organisme peut apporter des réponses de plus en plus adéquates à leurs besoins, là où ils habitent. En effet, l’un des principaux objectifs de la Fondation est de renforcer sa présence au niveau local, c’est-à-dire en augmentant le nombre des dix bureaux actuels, et en améliorant les services offerts. Pour cela – lit une note – la cotisation de 5 pour mille est indispensable, un geste simple et gratuit qui se traduit par une #aide précieuse pour ceux qui ne voient ni n’entendent : il suffit d’insérer le code fiscal 80003150424 dans la déclaration d’impôts et d’apposer sa signature.

« C’est aussi grâce au produit de ce soutien fondamental – rappelle Rossano Bartoli, président de la Fondation Lega del Filo d’Oro – si en 2022 nous avons pu réaliser un grand rêve, c’est-à-dire terminer la construction du deuxième lot du Centre national d’Osimo (Ancône), un pôle hautement spécialisé grâce auquel nous pourrons renforcer toutes nos activités, garantir des parcours éducatifs-rééducatifs personnalisés à un plus grand nombre d’utilisateurs et répondre aux besoins des adultes sourds-aveugles qui ne peuvent pas compter plus sur le soutien des familles. Et aujourd’hui, nous en avons encore plus besoin pour le rendre opérationnel et plein de vie, en maintenant le haut standard de qualité qui a toujours distingué notre façon de travailler ».

Lire aussi:  Des maladies rares, découvertes en raison du syndrome de «l'enfant de pierre», ont frappé la petite Bea

La fondation « est un point de référence fondamental – dit Daniele Orlandini, président du Comité de la famille, Lega del Filo d’Oro – Je suis le père de Sara, une jeune fille de 30 ans de Monza, qui a été suivie par le Fondation depuis 25 ans. Au fil du temps, nous avons compris l’importance de la méthode que la Lega del Filo d’Oro met en œuvre pour le traitement de handicaps spécifiques tels que celui de Sara. La proximité s’est consolidée, non seulement pour l’intervention sur notre fille, mais pour l’importance accordée aux familles, l’un des 4 piliers de la Fondation, aux côtés des salariés, bénévoles et sympathisants. Sans supporters, nous ne pourrons pas continuer à grandir et à aider des enfants comme ma fille. »

Bien qu’il s’agisse d’un outil assez répandu, de nombreux Italiens ne savent toujours pas que choisir de faire don du 5×1000 n’entraîne pas de frais supplémentaires. Selon un récent sondage réalisé par Astra Ricerche pour la Lega del Filo d’Oro (2023) – poursuit la note – seuls 2% des Italiens n’ont jamais entendu parler du 5×1000, mais en pratique seuls 6 sur 10 sont certains que ils l’ont attribué dans leur dernière déclaration de revenus et seuls 4 sur 10 savent que c’est gratuit. Les données ont également révélé que 15 % des Italiens n’attribuent pas cette part de leur impôt sur le revenu des personnes physiques parce qu’ils pensent à tort qu’il y a des coûts supplémentaires ou des impôts plus élevés à payer. Et là encore, 16% n’ont pas eu la possibilité d’identifier le bénéficiaire, tandis que 17% déclarent ne pas en faire don car ils ne savent pas comment s’y prendre, confirmant le manque d’information sur cette question, qui fait perdre l’opportunité aux contribuables. pour décider de quoi traiter vos impôts.

Lire aussi:  "Génétique, familiarité et chronicité", la semaine mondiale de la thyroïde est en cours

Le 5×1000 « est un support très important et totalement gratuit » comme alternative au 8x 1000 « et, si vous ne choisissez pas à qui en faire don, il sera quand même retenu par l’Etat – explique Bartoli – La Fondation suit des personnes de tous âges – enfants, jeunes et adultes – sourds-aveugles, avec des troubles psychosensoriels ainsi que leurs familles, offrant des services différenciés avec des centres résidentiels, des centres de jour, des services locaux et des bureaux régionaux. La Lega del Filo d’Oro – réitère le président – ​​​​a grandi grâce à la sensibilité de nombreux citoyens italiens et, ces dernières années, avec la signature du 5×1000 ».

Grâce à cette part d’Irpef donnée par les contribuables, la Fondation travaille actuellement dans les Abruzzes pour la récupération de la maison où sa fondatrice Sabina Santilli a vécu à San Benedetto dei Marsi (AQ), et où un Centre d’Études et un Siège Territorial seront créés, et dans le Latium pour la construction d’une résidence et d’une crèche. De plus – conclut la note – la Fondation pourra continuer à offrir des cours personnalisés d’éducation et de réhabilitation; renforcer et étendre les services existants, en garantissant les standards de qualité élevés habituels et sera en mesure d’établir de nouvelles collaborations dans le domaine de la recherche, d’améliorer la vie quotidienne de ceux qui ne voient ni n’entendent grâce à des solutions dans des domaines tels que la communication et les technologies d’assistance. Un investissement colossal, également soutenu par le 5×1000, est le Centre National d’Osimo, un centre hautement spécialisé récemment inauguré en présence du Président de la République : le deuxième lot – qui porte les places résidentielles de 56 à 80 – a été achevée et nous devons maintenant soutenir son fonctionnement.

Lire aussi:  Maladies rares, Aisla: "En Calabre, allocation de traitement jusqu'à 1 000 euros pour les patients SLA"

Choisir de faire un don de 5 x 1000 à la Lega del Filo d’Oro est un geste simple qui peut contribuer de manière concrète à améliorer la vie de ceux qui ne voient ni n’entendent et de leurs familles. Comme ce fut le cas pour le petit Biagio Luigi et sa famille – protagonistes avec Neri Marcorè et Renzo Arbore de la campagne #unaiutoprezioso de l’organisation – qui ont fait un long voyage, de Gela à Osimo, pour trouver quelqu’un qui sache aider l’enfant à sortir de son isolement, qu’il a pu communiquer avec lui, lui faisant surmonter toutes ses peurs, y compris celle d’être caressé. Après avoir été hébergé au Centre national, il est maintenant rentré chez lui en Sicile et, grâce au soutien de la Fondation également dans la région, il atteint des objectifs extraordinaires dans son cheminement vers une plus grande autonomie.

Pour toute information complémentaire, visitez le site Web 5×1000.legadelfilodoro.it où un guide dédié est disponible et téléchargeable, ou vous pouvez écrire à 5per1000@legadelfilodoro.it ou appeler le numéro gratuit 800.915000.