in

Sla, « le cœur dans l’assiette » 72 chefs pour les centres cliniques Nemo

(Adnkronos) – La troisième édition du dîner étoilé ‘Avec le cœur dans le plat’ a réuni hier soir, au Ristorante Degli Angeli, à Magliano Sabina (Rieti), 72 chefs de très haut niveau – dont 18 étoilés et mentionnés dans le guide Michelin – et les professionnels de la restauration pour renouveler, grâce à la participation de 350 invités, l’union avec le Nemo Rome Clinical Center, l’espace adulte, la branche romaine du réseau de centres cliniques experts dans le traitement et la recherche des maladies neuromusculaires , présent à la Polyclinique depuis 2015 Gemini et bénéficiaire de la soirée encore cette année.

Le produit du rendez-vous annuel de l’association du même nom – précise une note commune – servira à financer une bourse d’emploi pour un pneumologue, une figure au rôle crucial pour un centre spécialisé dans la prise en charge des soins très complexes et des situations aiguës des ces pathologies. Le pneumologue rejoint l’équipe multidisciplinaire de Nemo Roma qui, au cours de la seule dernière année, a traité 1 130 patients, la plupart atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA). Et ce n’est pas tout : plus de 210 personnes ont eu accès, au cours de la dernière année, à la clinique spécialisée dédiée à la gestion respiratoire, dont environ 50 % en ventilation mécanique invasive. De plus, la pratique clinique est en continuité avec la recherche scientifique, dans laquelle ce chiffre est essentiel pour collecter des données sur l’histoire de la maladie étant donné que, au cours de la seule dernière année, 10 études cliniques ont été actives, à Nemo Roma pour les adultes.

Lire aussi:  Journée mondiale de la SLA, les initiatives d'Aisla sont de retour

L’idée du projet « Avec le cœur dans l’assiette » est née en 2014 à l’initiative de Laura Marciani, qui a grandi dans le restaurant et la résidence familiale pendant six générations, un lieu qui hier soir a servi de cadre à l’événement caritatif . Avec elle, toujours, le chef Michele Papagno, puis les amis et membres de l’association : Andrea Dolciotti (Inopia) ; Andrea Palmieri (Restaurant Bucavino); Cristiano Catapano (Société Sacco); David del Duca (Osteria Fernanda); Iside de Cesare (La Parolina, une étoile Michelin) ; Marco Claroni (Osteria dell’Orologio); Mirko De Mattia (niveau 1); Riccardo Mattoni (Salon V); Roberto Campitelli (Osteria di Monteverde). « Tout le travail que nous faisons pour le succès de la soirée est une grande satisfaction pour nous – déclare le chef Marciani, président de l’association ‘Il Cuore nel plate’ – Avec le centre clinique Nemo, nous avons la certitude de la bonne utilisation de ces fonds . C’est ainsi qu’il était dans la première édition, employé pour l’achat d’un échographe, puis pour la prise en charge d’une bourse d’emploi pour un médecin neurologue, dans la deuxième édition. Aussi pour cette année, nous sommes certains que la générosité des personnes présentes à la soirée sera investie pour garantir le soutien des patients. Cela – ajoute-t-il – nous motive et nous rend heureux ».

« Les personnes atteintes de maladies neuromusculaires ont besoin d’une assistance complexe – explique Mario Sabatelli, directeur clinique du centre clinique Nemo Rome, zone adulte et président de la commission médico-scientifique de l’association Aisla – Les centres Nemo ont eu la capacité d’avoir une vision innovante et tournée vers l’avenir, d’une assistance fondée sur des interventions à haute intensité et à fort contenu technologique. Aujourd’hui – poursuit-il – nous envisageons avec espoir un avenir dans lequel la recherche pourra apporter des réponses concrètes pour le traitement. Et la solidarité des personnes capables de se mettre en avant, comme les amis du « cœur dans la marmite », représente un soutien indispensable à nos activités. Au sentiment de gratitude s’ajoute la joie de les sentir à nos côtés, avec leur grand héritage d’humanité, qui nous encourage à avancer avec espérance ».

Lire aussi:  Maladies rares, mois de sensibilisation à la SLA en juin, experts comparés à Salerne

Les maîtres étoilés cités dans le guide Michelin qui ont travaillé pour l’événement – ​​énumère la note – sont : Andrea Pasqualucci (Moma), Francesco Apreda (Idylio by Apreda au Pantheon Iconic Hotel), Gianfranco Pascucci (Pascucci al Porticciolo), Giuseppe Di Iorio (Aroma), Lorenzo Iozzia (Casa Iozza), Marco Putignano (Grand Hotel Gianicolo), Mirko Jemma (Gambero Rosso) et Mirko de Mattia (Niveau 1). Et puis encore Andrea Riva Moscara, Fabio Verelli D’Amico, Giovanni Cappelli, Laura Marciani, Marco Claroni, Marco Brioschi et Marco Moroni, Paolo Trippini, Pierluigi Gallo, Salvo Cravero.

A leurs côtés, une équipe de chefs présents, capables de construire la solidarité : Arianna et Maurizio Secondi, Annarita Simoncini, Fabio di Vilio, Roberto Campitelli, Simone De Curtis, Dino De Bellis, Romeo Fabri, Tatiana Tocci, Ornella De Felice, Massimo Viglietti, Clemente Quaglia, Anna Maria Palma, Paolo Proni, Riccardo Foglietti, Sandro Tomei, Alessandra Morra, Luca Malacrida, Tiziano Rossetti, Stefano Panciaroli, Galiotto Carolina, Elia Grillotti, Marco Davi, Valerio Esposito, Salvo Cravero, Paolo Trippini, Erny Lombardo, Alex Manunza, Luca Marongiu, Luciano Natili, Marco Morandi, Arcangelo Patrizi, Marco Brioschi, Marco Moroni, Davide Del Duca, Stefano Marzetti, Angela Fiorini, Alessio Guidi, Riccardo Mattoni, Giuseppe Monti, Giovan Battista Chiodetti, Luca Di Piero, Vitantonio Lombardo le succès de la soirée a également été possible grâce à l’excellence du monde de la pizza avec Lievito Pizza Pane, Pizzarium, Sancho, Trapizzino, Tullio Pizza, ainsi que les producteurs de fromages, charcuteries et excellences gastronomiques et les caves les plus connues avec leurs vins et distillats. Davide Rafanelli, président de l’Association SlaFood, était également présent à l’événement, signe du lancement d’une nouvelle collaboration nationale dans le monde de l’alimentation en soutien à l’assistance et à la recherche du réseau national de sept centres cliniques Nemo.

Lire aussi:  Soins de santé, Cittadinanzattiva : "Pnrr et pénurie de personnel, assistance territoriale à risque"