in

Piovella (Soi) : « D’ici 2030, il y a un risque de doubler le nombre d’aveugles »

(Adnkronos) – « Il faut tout faire pour éviter que les gens ne perdent la vue, il faut garantir à tous l’accès aux traitements qui sauvent la vue puisque d’ici 2030 le nombre d’aveugles dans notre pays devrait doubler. Contre ce risque, l’arme que nous pouvons mettre en place est une technologie et une imagerie diagnostique qui peuvent être combattues et qui doivent être appliquées à tous les examens de la vue ». Ainsi, le président de la Société italienne d’ophtalmologie (Soi) Matteo Piovella, en marge de la conférence de presse de présentation du 20e Congrès international de la Soi, prévu du 25 au 27 mai à Rome au Cavalieri Hilton Congress Center.

« La santé visuelle et les progrès de l’ophtalmologie enregistrés ces 20 dernières années d’un point de vue technologique et chirurgical seront au centre du congrès », déclare Piovella qui n’a aucun doute sur l’examen ophtalmologique : « il est fondamental – l’expert remarques – mais il doit être capable d’analyser l’ensemble de l’état de santé de l’œil à 360 degrés, y compris le fond d’œil et le tonus, et pas seulement une partie comme c’était le cas dans les années 60, mais cela reviendrait à ne pas pouvoir aider nos patients à la meilleure façon possible ».

« Il est nécessaire de garantir à tous l’accès aux traitements qui sauvent la vue – poursuit Piovella – pour éviter, d’ici 2030, le doublement des aveugles et pouvoir démontrer que les meilleurs traitements sont accessibles à tous, en particulier aux enfants et aux personnes âgées ». Sur l’état de santé de l’ophtalmologie en Italie, Piovella remarque : « Si l’on pense que les technologies innovantes sont présentes dans le NHS pour 4-5 % alors que la norme devrait être de 80 %, il est évident que l’accès aux soins pour les patients est pénalisé. Aujourd’hui, nous avons – conclut-il – la chirurgie de la cataracte est incroyablement un rêve pour les patients car elle est à la fois capable d’éliminer les défauts de vision et le problème de la presbytie ».

Lire aussi:  Dimanche sur 3 600 carrés, l'azalée de la recherche Airc "fleurit" pour la fête des mères

Pour soutenir l’information correcte et la sensibilisation, Soi a annoncé une « Caravane de la vue » avec des arrêts à Milan, Rome et Lecce pour protéger tous ceux qui risquent de perdre la vue. « Ceux qui ne voient pas commencent avec un handicap de 84% – souligne Piovella – donc je ne cesserai de répéter : ‘pour voir, montre-toi' ».

Avec la « Caravane de la vision – poursuit l’expert – nous voulons partager les opportunités extraordinaires de l’ophtalmologie pour les enfants, les adultes et les personnes âgées. Nous essayons d’impliquer des régions comme la Lombardie, le Latium et les Pouilles précisément pour suivre ce qui se fait : nous faisons connaître le potentiel de traitement qui existe aujourd’hui en ophtalmologie et qui est extraordinaire ».

Piovella a ensuite exprimé son appréciation pour l’initiative du ministre de la Santé Orazio Schillaci qui a introduit la prime pour l’achat de lunettes ou de lentilles de contact pour les familles au sein d’un Isee spécifique. « C’est évidemment un début, une attention pour faire comprendre l’importance de la vue et le rôle indispensable de l’ophtalmologiste dédié à la protection de la vue de chacun », conclut-il.