in

Lettre ouverte du président du 118 au Premier ministre Meloni

(Adnkronos) – « Illustre Premier ministre, je représente les médecins, les infirmières et les chauffeurs-sauveteurs du système d’urgence territorial 118 de nombreuses régions du pays. Le 12 juillet, à 12h00, nous serons à Rome, sur la Piazza Santi Apostoli, pour une brève réunion, silencieuse et posée, d’une durée d’environ 15 minutes, dans le but de rendre symboliquement évident le fait que nous existons, travaillons, servons l’État , sans cesse, 24 heures sur 24, jour et nuit, sauvant des vies ». Ainsi commence la lettre ouverte du président national du Sis118, Mario Balzanelli, à la première ministre Giorgia Meloni, en vue de la manifestation organisée par la société d’urgence territoriale mercredi à Rome.

« Monsieur le Président, c’est nous qui sauvons des vies ! Des milliers de vies humaines chaque année ! Transparent! Nous sommes les opérateurs du système d’économie de temps des employés de l’État italien. Nous sommes ceux qui ont contribué de manière très décisive à sauver l’Italie de l’immense tragédie du Covid-19 – a fait remarquer Balzanelli – Nous avons l’intention de rendre visible le fait que nous existons, que nous ne sommes pas des fantômes, car, jusqu’à aujourd’hui – il semble incroyable, mais c’est comme ça! – nous avons été, de la manière la plus absolue et systématique, oubliés, ignorés, par tous les gouvernements précédents de ce pays et par toutes les dispositions législatives renforçant la couverture sanitaire territoriale depuis une trentaine d’années ».

« Nous demandons au gouvernement actuel – qui a l’air différent de ceux qui l’ont précédé, car (dit son président) veut une nation forte et efficace – nous demandons une réévaluation législative nationale du système d’urgence territorial 118 qui garantit que tous les citoyens ont normes homogènes d’excellence de l’assistance d’urgence – souligne Balzanelli – dans toutes les régions et qui, en même temps, valorisent (au lieu de les mortifier) ​​l’importance et la dignité professionnelle de nous tous opérateurs du système : médecins, infirmières, chauffeurs-sauveteurs . Nous serions honorés de pouvoir vous accueillir et vous rencontrer, même pour quelques minutes, à cette occasion ou lorsque cela vous sera possible. Nous sommes certains qu’il ne rejoindra pas ceux qui n’ont pas compris et ne comprennent toujours pas (ou, pire, font semblant de ne pas comprendre) comment le dispositif d’urgence territorial doit fonctionner correctement ».

Lire aussi:  Sortie du coma, du Cnr un modèle mathématique pour prédire les conséquences