in

L’édulcorant aspartame sous surveillance spéciale de l’OMS en tant que cancérogène possible

(Adnkronos) – L’aspartame est l’un des édulcorants les plus répandus dans le secteur alimentaire, présent dans de nombreuses boissons, et pourrait désormais être classé comme « cancérogène possible » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale de la santé . Un comité ad hoc composé d’experts des Nations Unies et de l’OMS, le Joint Expert Committee on Food Additives, met actuellement à jour l’évaluation des risques liés à l’aspartame, y compris ce qui peut être considéré comme une dose journalière acceptable. Leurs résultats – rapporte ‘CNN’ – n’ont pas été rendus publics, mais pourraient être publiés le 14 juillet.

L’édulcorant aspartame a été examiné à plusieurs reprises par la FDA, la Food and Drug Administration des États-Unis, qui l’a toujours jugé « sans danger » pour la population.

Lire aussi:  Friselle des Pouilles : délices croquants de la tradition culinaire