in

Emporter l’e-cigarette en déplacement : directives des compagnies aériennes

    Avec la popularité croissante des e-cigarettes, de plus en plus de personnes s’interrogent sur leur transport en avion. Généralement, les compagnies aériennes permettent aux passagers d’apporter des e-cigs en cabine sans les utiliser : en effet, il est nécessaire de respecter quelques règles et précautions importantes à suivre pour assurer la sécurité et la conformité pendant le vol.

    Lignes directrices des compagnies aériennes

    Avant d’embarquer avec une e-cigarette, il est indispensable de vérifier les règles spécifiques de la compagnie aérienne avec laquelle vous voyagez. Bien que la plupart des compagnies aériennes autorisent le transport des cigarettes électroniques en cabine, il peut y avoir certaines restrictions ou exigences auxquelles vous devez vous conformer. Par exemple, vous devrez peut-être transporter des piles dans votre bagage à main au lieu des bagages enregistrés. Certaines entreprises peuvent également exiger que le e-liquide soit conservé dans un récipient hermétique ou ne dépasse pas une certaine quantité (comme c’est normalement le cas pour tous les autres liquides).

    Précautions générales pour le transport aérien :

    Batteries: Les batteries de cigarette électronique doivent être transportées en toute sécurité pour éviter un court-circuit accidentel ou un incendie. Il est recommandé de retirer les piles et de les ranger dans un étui de protection ou un étui dédié. Les batteries de rechange ne doivent pas être placées dans votre valise enregistrée, mais plutôt dans votre bagage à main pour éviter les dommages dus à la pression ou aux températures extrêmes.

    Lire aussi:  Chaleur : le bulletin canicule redémarre, 27 villes surveillées

    Liquide: Le e-liquide doit être conditionné de manière sécurisée et dans des contenants conformes à la réglementation. Assurez-vous que les conteneurs sont correctement scellés pour éviter les fuites pendant le vol. Le cas échéant, il est absolument nécessaire de respecter les restrictions au transport de liquides imposées par la compagnie aérienne et par les autorités de sécurité.

    Informations sur l’appareil: Si nécessaire, il est conseillé d’emporter avec soi le mode d’emploi ou toute autre documentation relative à la cigarette électronique. Celle-ci peut être demandée par les autorités de sécurité ou par le personnel à bord pour vérifier la conformité de l’appareil.

    Utilisation à bord: Il est important de respecter les règles de la compagnie aérienne concernant l’utilisation des e-cigarettes à bord. La plupart des compagnies aériennes interdisent l’utilisation de ces appareils pendant le vol, il est donc préférable de s’abstenir de les utiliser pendant le voyage et d’attendre de descendre de l’avion.

    Règles des compagnies aériennes low cost les plus célèbres

    Wizz Air:

    L’e-cig n’est autorisée qu’en cabine et non en soute. Vous ne pouvez pas vapoter pendant le vol, encore moins recharger l’appareil.

    Ryanair :

    Ryanair, comme toutes les autres compagnies, n’autorise le transport des cigarettes qu’en cabine. Les batteries doivent être stockées séparément pour éviter tout allumage accidentel pendant le vol. Les appareils doivent être identifiés par un manuel d’instructions ou en tout cas identifiables selon la marque et le modèle.

    Volotea :

    Volotea prévoit le transport en cabine (toujours sans utilisation) de l’e-cig et de deux batteries placées séparément dans des conteneurs spéciaux, afin d’éviter l’allumage involontaire de l’appareil.

    Lire aussi:  'Redécouverte de la Beauté', le 5 mai un défilé de mode pour soutenir le courage des femmes

    Easy Jet :

    Easyjet permet le transport de n’importe quel appareil de vapotage + deux batteries séparées à conserver en bagage à main. Vous ne pouvez rien stocker dans vos bagages enregistrés et vous ne pouvez évidemment pas vapoter pendant le vol.

    Alitalia :

    Les cigarettes électroniques et autres vaporisateurs personnels à piles sont autorisés et doivent être placés séparément dans des contenants protégés.

    Vueling :

    L’utilisation de tout appareil électronique portable, y compris les cigarettes électroniques, est interdite. Ils peuvent être transportés en cabine mais ne doivent pas être utilisés, même pendant le ravitaillement ou l’atterrissage.

    Que faire une fois arrivé à destination

    Dans cet article, nous nous sommes consacrés exclusivement au transport aérien, mais il va sans dire que les e-cigs pourraient avoir des règles d’utilisation différentes selon le pays de destination. Avant d’entreprendre un voyage international, il est important de s’informer, car les réglementations locales peuvent être très différentes de ce à quoi nous sommes habitués. Parfois, une attitude culturellement inoffensive pour nous peut être un crime dans d’autres pays. Pour voyager en toute sécurité, il suffit de contacter les portails institutionnels du secteur du tourisme ou, mieux encore, les ambassades et consulats italiens dans le monde.