in

Baux en clair dans 7 régions, suivi 2021

(Adnkronos) – Niveaux d’assistance indispensables non entièrement garantis dans 7 régions : Province autonome de Bolzano, Molise, Campanie, Sicile, Sardaigne et surtout Vallée d’Aoste et Calabre. C’est ce qui ressort du suivi du ministère de la Santé portant sur l’année 2021. « La lecture des résultats pour l’année 2021 pour les trois macro-domaines d’assistance (prévention, district, hôpital) met en lumière – lit-on – encore diverses questions critiques. attribuable, en partie, à l’événement pandémique ».

Dans l’ensemble, le rapport souligne que le Piémont, la Lombardie, la province autonome de Trente, la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne, la Ligurie, l’Émilie-Romagne, la Toscane, l’Ombrie, les Marches, le Latium, les Abruzzes, les Pouilles et la Basilicate obtiennent un score supérieur à suffisant (60) en tout les macro-domaines. En revanche, ils obtiennent un score inférieur dans une macro-zone de la Province autonome de Bolzano (Prévention), Molise (Hôpital), Campanie (District) et Sicile (Prévention) ; dans deux macro-zones Sardaigne (District et Hôpital); dans toutes les macro-zones du Val d’Aoste et de la Calabre.

En résumé, dans le « chapitre » Prévention, la couverture vaccinale des enfants en 2021 n’atteint pas, au niveau national, la valeur seuil fixée par l’Organisation mondiale de la santé, égale à 95 % ; Concrètement, la couverture vaccinale des enfants à 24 mois par cycle de base contre la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, l’hépatite B, la coqueluche et le Hib ajoute le seuil dans 8 régions, tandis que la couverture contre la rougeole, les oreillons et la rubéole dépasse 95 % dans 6 régions. Pour plus de la moitié des régions, par rapport à 2020, l’indicateur synthétique sur les modes de vie diminue – lit le rapport – dénotant une réduction des comportements à risque pour la santé. Les indicateurs sur les contrôles des animaux et des denrées alimentaires montrent, en moyenne, une amélioration par rapport à la période 2019-2020. Les indicateurs de dépistage s’améliorent également, en moyenne, par rapport à 2020.

Lire aussi:  Calabre record avec 20 drapeaux verts, pédiatre "sécurité garantie"

Dans la zone départementale, le quota de services garantis dans les délais diminue, par rapport à l’année précédente, dans 11 régions ; la baisse de la consommation d’antibiotiques se poursuit. Les soins intégrés à domicile enregistrent une augmentation générale, mais présentent une situation de variabilité entre les régions. La même situation de variabilité est enregistrée pour la part des personnes âgées en traitement résidentiel avec une augmentation, parfois légère, par rapport à 2020 dans 13 régions. Le nombre de décès par cancer pris en charge par le réseau de soins palliatifs reste stable, mais seules 5 régions dépassent le seuil suffisant.

Sur le front des soins hospitaliers, 2021 a vu une augmentation du taux d’hospitalisation par rapport à 2020, même s’il n’a pas atteint les niveaux d’avant la pandémie. On note également une amélioration de la proportion d’opérations du cancer du sein dans les services comptant plus de 135 accouchements. Le rapport entre les hospitalisations à haut risque d’inadéquation et celles sans risque d’inadéquation semble stable. A titre d’exemple, le pourcentage de patients de plus de 65 ans diagnostiqués d’une fracture du col du fémur opérés dans les 2 jours sous le régime ordinaire est globalement stable, 9 régions enregistrant cependant une aggravation par rapport à 2020. En 2021, la proportion de coupures primaires les césariennes dans les structures de moins de mille accouchements apparaissent sensiblement stables par rapport à 2020, tandis que dans les structures de plus de mille accouchements on note une amélioration, parfois légère, dans 11 régions.