Truc n°512 : la rue n’est pas une décharge

Posté dans 2010/05/11 par Shabnam

Il y a une augmentation assez importante de personnes qui laissent leurs meubles dans la rue, voir de vrais déchets, ça empeste et un cercle vicieux se crée. Trois choix s’offrent à vous dans la plupart des villes :

  1. Appelez les encombrants. A Paris c’est gratuit : tél – 3975
  2. Si vous voulez donner à quelqu’un pensez à Emmaüs (qui vient aussi chercher gratuitement) ou à donner via les réseaux type freecycle, ou un site de don .
  3. Si vous voulez les donner à un charognard pour qu’ils puisse revendre ces quelques choses, voici une idée: il y a quelques années, j’ai réunit toutes mes bricoles en état de marche et en bon état. Je suis descendue avec mon gros sac un jour où je voyais des charognards faire les poubelles de ma rue. Je leur ai montré le sac et ils ont tout pris. Sans un merci, mais je comprends…la vie de la rue est très difficile.

On retrouve ces personnes aux portes de Bagnolet et de Montreuil avec leurs stands à la sauvette sur les pistes cyclables et toute la rue entre les deux portes qui longe le périph. C’est un autre monde.

nb: même si le mot charognard a une mauvaise connotation en français, c’est le plus vieux métier du monde. Il ne s’agit pas de juger. Ils font ce qu’ils peuvent pour s’en sortir. Si seulement les supermarchés et chacun d’entre nous pouvait mettre de côté nos surplus au lieu de les jeter pour les donner à ceux dans le besoin … ils seraient d’autant plus soulagés pour ne pas avoir à fouiller dans les poubelles.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One comment on “Truc n°512 : la rue n’est pas une décharge

  1. Grenouille Citadine on said:

    Côté terminologie, il y a un mot plus élégant qui est celui de “biffin”, relativement ancien mais qu’on utilise toujours pour ce “petit métier” souvent interdit, parfois (rarement) autorisé par quelque municipalités.

    Vu je ne sais plus où un reportage assez intéressant là-dessus, où il était montré que l’interdiction de ce genre de ventes amenait à augmentait les déchets sur la voie publique, vu que les vendeurs s’enfuient à la vue de la police….en laissant leur matériel sur place ! A l’inverse, l’autoriser serait une solutions intelligente, réduisant les déchets abandonnés sur le trottoir par les particuliers comme par les vendeurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

99154Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>